Lumexplore 2017: Antoine de Maximy, portrait

Dans le cadre du Festival Lumexplore 2017, Antoine de Maximy présentera le film « Nyiragongo, un volcan dans la ville » au cinéma Eden Théâtre à La Ciotat, le samedi 16 septembre à 14h30.

Il sera suivi d’une conférence sur les volcans, à 15h30.

Réalisateur, présentateur, auteur et acteur

Antoine de Maximy

Depuis plus de 35 ans, Antoine de Maximy parcourt la planète pour réaliser des documentaires.  Ses pas l’ont conduit dans près de 70 pays dans des endroits extrêmes, comme les profondeurs de l’Océan Pacifique en sous-marin d’exploration par 5000 mètres de fond, dans les gigantesques cathédrales de glace de la calotte glaciaire du Groenland et sur les sommets enneigés du Pérou à presque 7000 m d’altitude.

Féru de voyages, de découvertes et de défis de toutes sortes, Antoine DE MAXIMY est un homme d’images, qui concilie toutes ces passions…dès l’âge de 11 ans en réalisant son premier film de fiction. Tout d’abord ingénieur du son et reporter, il couvre plusieurs conflits dans les années 80, avant de faire un premier pas dans le cinéma en travaillant sur le son du « Peuple Singe » de Gérard VIENNE, en 1989. En parallèle, Antoine réalise de nombreux documentaires, qui l’entraînent (déjà) sur tous les continents.

Très vite, il devient présentateur de télévision, se spécialisant, bien évidemment, dans les émissions de découvertes et de voyages. C’est en 2004 qu’il se fait connaître du grand public en créant et en animant la série « J’irai dormir chez vous », des carnets de voyage fantaisistes tournés dans de très nombreux pays et diffusés sur plusieurs chaînes francophones, qu’il réalise et présente. Son but: aller dormir chez les gens qu’il rencontre au hasard, sans aucune préparation.

À partir de ce concept unique (voyager en allant dormir chez l’habitant), Antoine DE MAXIMY réalise un long métrage, sorti en salles en 2008, « J’irai dormir à Hollywood » dans lequel il filme seul, à l’aide de plusieurs caméra numérique, sa traversée des Etats-Unis avec une bonne dose d’autodérision et une grande tendresse pour les personnages rencontrés. Antoine est, en quelque sorte, un ethnologue des temps modernes.

Ses documentaires coproduits par des diffuseurs comme France 2, 3, 5, Canal Plus, National Geographic, Discovery, ont obtenu une cinquantaine de prix.

LE FILM

« Nyiragongo, un volcan dans la ville »

Nyiragongo, un volcan dans la ville

© Bonne Pioche productions

AUTEUR-RÉALISATEUR: Antoine de Maximy
PRODUCTION / DIFFUSION: Bonne Pioche productions, Espace vert production
Canada, France | 2003 | 52 minutes

Le Nyiragongo, volcan situé sur la grande faille du rift est-africain, est un des plus spectaculaires et des plus dangereux au monde. Le 17 janvier 2002, il entre en éruption. D’immenses coulées de lave envahissent Goma, ville de 400 000 habitants située à ses pieds. D’impressionnantes failles, longues de quelques kilomètres et larges de plusieurs mètres, s’ouvrent alors dans la ville.

L’Organisation des Nations Unies, alertée par l’imminence du risque, fait, pour la première fois de son histoire, œuvre de prévention et met en place un observatoire volcanologique international sous la direction du volcanologue Jacques Durieux.

Aujourd’hui, l’observatoire doit gérer une urgence : les observations actuelles signalent d’importantes remontées de magma des profondeurs et le volcan risque de déverser des laves très fluides qui pourraient se répandre à des vitesses de plusieurs dizaines de kilomètres par heure aux alentours. Mais ce magma n’est visible nulle part. Se stocke-t-il dans une cavité souterraine, sorte de chambre magmatique secondaire ? Se glisse-t-il à l’intérieur d’immenses canalisations dirigées vers la ville ? Alors la menace serait terrible pour la population. Entre les scientifiques et le volcan, la course contre la montre est engagée